Une symphonie intime

BRAHMS / MIQUEL

4ème symphonie, transcription pour clarinette, violoncelle et piano

Imaginez la dernière symphonie de Brahms, monumentale de lyrisme et de couleurs orchestrales réduite à l’intimité de la formation de son trio pour clarinette, violoncelle et piano. Comme si Brahms avait voulu partager -le temps d’une soirée- l’aventure de cette œuvre avec les plus proches de ses amis musiciens, Robert Hausmann et Richard Mühlfeld, qui lui ont inspiré tant de chefs d’œuvres qu’ils ont créé avec lui au piano.
La transcription de François Miquel rapproche le savant orchestrateur, digne (légitime) héritier de Beethoven, de celui qui se tournait vers ses amis pour partager les plus intimes de ses pièces, et pour reccueillir leurs impressions avant qu’elles aillent “à la rencontre du monde”.
C’est le contraste entre la dimension monumentale, téllurique de l’œuvre et son expression la plus intime qui créé la force de cette version rêvée…
Au concert, quel plus beau prélude à cette symphonie que le trio opus 114 écrit pour la même formation?

 

 

- Trio opus 114

pour clarinette violoncelle et piano

 - Symphonie opus 98

transcription originale de François Miquel pour clarinette, violoncelle et piano

LA FALAISE / 3 musiciens

Clarinette: François Miquel

Violoncelle: Marie Bitlloch

Piano : Jean-Sébastien Dureau